Ce forum est dédié et destiné à tous les collectionneurs et nostalgiques de l'oubliée Renault 14, surnommée la poire.
 
AccueilAccueil  portailportail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Le site de la R14Le site de la R14  La carte des amateurs de poiresLa carte des amateurs de poires  

Partagez | 
 

 Ce que les Renault 9 et 11 ont apporté à l'automobile ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Frankiki

avatar

Masculin
Age : 32
Date d'inscription : 28/11/2010
Nombre de messages : 61

MessageSujet: Ce que les Renault 9 et 11 ont apporté à l'automobile ?   Dim 26 Avr 2015 - 20:19

Les Renault 9 et Renault 11 sont des modèles charnières pour Renault car elles inaugurent une nouvelle base technique qui sera utilisée sur de nombreux modèles. En effet, leur châssis est réutilisé sur les Renault 19, Mégane 1 et Scénic 1 et dérivé pour les Super 5, Express, Clio 1, Clio 2, Kangoo 1 et Twingo 2. Les Renault 9 et Renault 11 sont les premières voitures à utiliser un moteur Renault en position transversale, ce qui donnera naissance aux boîtes de vitesses JB qui équiperont encore la Twingo 2. Les « moteurs F » apparus sur les Renault 9 et Renault 11 équiperont encore la Mégane 3 notamment avec le F4RT sur la Mégane 3 RS.  (La Renault 14 était la première Renault avec groupe motopropulseur en position transversale, mais avec un train avant dérivé de la Peugeot 104, son « moteur X » était issu de la Société Française de Mécanique commun à Peugeot et Renault, moteur également utilisé sur des modèles Peugeot, Talbot et Citroën.)


Les R9/R11 donneront naissance au « moteur F ». Sa première variante est un diesel de 1596 cm3, type F8M !


La première variante essence du « moteur F » sera un 1721 cm3, le fameux F2N. La base est celle du moteur F8M 1,6D, il possède donc une architecture de type diesel avec des chambres de combustions intégrées aux pistons, ce qui n'est pas courant sur un moteur essence.

La Renault 9 redonne une seconde vie au « moteur Cléon-Fonte » qui sera monté pour la première fois en position transversale sous un capot (Quand la Renault 14 est sortie en 1976, on pensait que le « moteur Cléon-Fonte » allait disparaître puisque celle-ci était équipée du « moteur X » de la Société Française de Mécanique).


Les R9/R11 donneront une deuxième vie au « moteur Cléon-Fonte », mais dans une position transversale, ce qui donnera naissance aux boîtes de vitesses JB.


Elles sont les premières voitures à avoir un moteur Renault en position transversal, leur châssis sera réutilisé et dérivé sur d'autres modèles durant plusieurs générations.

Les Renault 9 & Renault 11 innovaient également par leurs sièges avants:
Le rapprochement des glissières « monotraces » et la forme arrondie  du bas des sièges ont permis de dégager une place considérable pour les passagers de l'arrière qui peuvent allonger leurs jambes sans la moindre gêne.
Beaux, luxueux, chaleureux, moelleux, et surtout très confortables .... Leur forme en coquille maintient parfaitement le conducteur et son passager; la souplesse de la mousse habillée de velours ou de drap varie selon les différentes parties du corps à soutenir et est calculée pour contrebalancer précisément les vibrations de la suspension.







La Renault 9 est élue Voiture européenne de l'année 1982.



La Renault 11 Electronic, la voiture du futur:
En 1983, la Renault 11 Electronic est la première voiture au monde à être dotée d'un synthétiseur de parole.
Avec son compteur digital, ce modèle là est ce qu'il y a de plus avancé (pour l'époque), avec son aspect futuriste, la Renault 11 Electronic contient des utilitaires (gadgets) que les voitures de nos jours ont encore, et même des choses que des voitures actuelles n'ont toujours pas adoptés, un ordinateur de bord est intégré dans l'habitacle pour vous avertir d'éventuels problèmes, par exemple les portes arrière gauche, avant droit sont mal fermées, plaquettes de freins usées... Elle possède le limiteur de vitesse « Normalur  » (en option). La voix synthétisée de l'ordinateur de bord vous le signale ! Les options sont reprises des TSE/TXE, mais d'autres options ont été ajoutés dans l'Electronic: Rappel au volant des commandes radio, chaîne radio avec suivi automatique des stations, son stéréo Dolby, lecteur de cassettes auto-reverse, hauts parleurs sur les portes avant, 6 haut parleurs, il y a des lave-phares à pression et beaucoup d'autres encore. Bref une grande révolution pour l'époque !






Ces autos connaîtront une carrière internationale, avec notamment la Renault Alliance (version nord-américaine de la R9) et la Renault Encore (Version nord-américaine de la R11), l'Alliance obtient une bonne critique du magazine Car and Driver, faisant sa liste des dix meilleures automobiles de l'année 1983, et décroche la palme de la meilleure voiture de l'année du magazine « Motor Trend ».


La R9 version Nord-Américaine: la Renault Alliance, ici en version cabriolet.



En Turquie, la R9 sera produite jusqu’au début des années 2000.

Le duo Renault 9 / Renault 11 reste aujourd'hui le troisième modèle français le plus vendu avec 6,3 millions d'exemplaires derrière la Peugeot 206 et la Renault 4.

En compétition:
-1985 - Alain Oreille, vainqueur du groupe N au rallye Monte-Carlo sur Renault 11 Turbo ; Championnat de Pologne des rallyes (Andrzej Koper-Geborys);
-1986 - Championnat d'Espagne de vitesse sur circuit - Tourisme (Jaime "Correcaminos" Sornosa); Alain Oreille 3e du Championnat de France des rallyes sur Renault 11 Turbo, et vainqueur du groupe A au rallye Monte-Carlo;
-1987 - Championnat de Suisse des rallyes (Éric Ferreux-Audemars); Championnat du Portugal des rallyes (José António Inverno Amaral-Neto); Alain Oreille, vainqueur du 8e Rallye des Garrigues - Languedoc-Roussillon, en championnat d'Europe sur Renault 11 Turbo Philips Renault Elf, avec Sylvie Oreille (3e en 1986);
-1987 - Alain Oreille, 3e du Championnat de France des rallyes sur Renault 11 Turbo ; 2e du Rallye Alpin - Jean Behra (ch. d'Europe);
-1988 - Alain Oreille, 4e du Rallye Monte-Carlo sur Renault 11 turbo, avec Jean-Marc Andrié

Revenir en haut Aller en bas
http://www.moteur-cleon-fonte.com
Frankiki

avatar

Masculin
Age : 32
Date d'inscription : 28/11/2010
Nombre de messages : 61

MessageSujet: Re: Ce que les Renault 9 et 11 ont apporté à l'automobile ?   Dim 26 Avr 2015 - 20:31

L'héritage des Renault 9 et Renault 11:


La Renault 19 remplaçante des R9/R11 réutilise leur châssis, avec un train avant amélioré. La Renault 19 réprésente un grand progrès en terme de qualité et de finition intérieur, mais son cahier des charges lui impose à coûter moins chère à produire que les R9/R11, en contre-partie Renault a économisé sur la protection anti-corrosion, ce qui explique que les R19 rouillent plus et plus vite que les R9/R11.


La Mégane conserve le même châssis, avec un encore des améliorations faites sur les trains roulants. La tenue de route qui faisait défaut aux R9/R11 est désormais excellente sur la Mégane. A partir de la Mégane 1 phase 2, toutes les versions sont montées avec le trains arrières 4 barres, réservé aux temps des R9/R11 pour les versions GTX, TXE et Turbo, et elles ont des pneus de même dimensions ou supérieurs à ceux qui étaient montés sur les R9 Turbo ou R11 Turbo. (175 / 65 R14 minimum).


Le premier monospace compacte Mégane Scénic 1 repose sur cette base.


Lancée en 1984, la Super 5 qui rappelle la R5 première du nom n'a pas rien en commun, mis à part le « moteur Cléon-Fonte ». La première génération de R5 était sur une base de R4. La Super 5 a son châssis dérivé des R9/R11, d'ailleurs, elle reprend également les mêmes motorisations.


Volvo utilisera les « moteurs F » et les boîtes de vitesses JB des R9/R11, pour ses Volvo 440, 460 et 480. Volvo va même développer une version turbo du 1721 cm3 qui équipera les Volvo 440 Turbo, 460 Turbo et 480 Turbo.


En 1981, la presse reprochait déjà à la Renault 9 son vieux « moteur Cléon-Fonte ». Ce moteur conçu par l'ingénieur René Vuaillat était apparu sur la Renault Floride S et sur la Renault 8.
En 1993, la petit Twingo pointe sa petite bouille. Renault sera obligé de réutiliser son « moteur Cléon-Fonte », car le « moteur Energy » des R19 et Clio 1, de par sa conception avec sa culasse hémisphérique qui place l'échappement à l'avant de la culasse ne pouvait pas rentrer sous le capot de la petite Twingo. Cet antique moteur en fonte sera monté dans la Twingo dans la même configuration que sur les R9/R11 avec la boite de vitesses JB, mais dans une cylindrée exclusive (1 239 cm3) avec un système d'injection.
La Twingo sera équipée d'un compteur digital comme la R11 Electronic, mais très simplifié.


La Twingo 2 sera encore montée avec des boîtes de vitesses JB !  On note que le châssis repris de la Clio 2 est toujours dérivé des R9/R11, mais avec un train arrière complètement différent.


En 1989, Renault lance la version sportive de la Renault 19, en remplacement des Renault 9 Turbo et Renault 11 Turbo, et Renault abandonne son mythique 1,4 « Cléon-Fonte » turbo à carburateur au profit d'un moteur multi-soupapes et de l'injection multipoint, ce sera une évolution du moteur F2N de 1 721 cm3, la course reste identique, mais l'alésage est augmenté, ce qui donnera une cylindrée de 1 764 cm3, coiffée d'une culasse de 16 soupapes qui équipera la R19 16S. Ce moteur F7P de 140 ch DIN équipera également la Clio 16S en février 1991, en remplacement de la Super 5 GT Turbo.

La Clio Williams fait son apparition en 1993. Comme son nom ne l'indique pas, la Renault Clio Williams a été conçue non pas pour célébrer les titres glanés en Formule 1 avec l'écurie de Franck Williams, mais avant tout pour une homologation en compétition (2500 exemplaires minimum requis). En effet, pour courir en groupe A, Renault a besoin d'un moteur 2,0 litres pour être le mieux armé dans sa catégorie. C'est donc en partant du bloc moteur F7P de la Renault Clio 16S que Renault va élaborer son 1 998 cm3 F7R de 150 ch DIN. L'augmentation de la cylindrée va donc passer logiquement par un réalésage de 0,7 mm et par l'adoption d'un vilebrequin de Clio diesel pour faire passer la course de 83,5 à 93 mm. Ce vilebrequin d'origine « routière » permet ainsi de mieux encaisser les contraintes liées à l'augmentation du couple qui va désormais atteindre 175 Nm à 4 500 tr/min. Le F7R équipera également les Mégane 1 coupé et Renault Spider.



La Clio 2 RS sera doté du moteur F4R de 1 998 cm3 avec 16 soupapes développant 172 ch. En 2004, la Clio 2 RS phase 3 verra sa puissance augmentée de 10 ch pour atteindre les 182 ch. En 2006, la Clio 3 RS reprendra ce moteur qui sera revu et développera 197 ch sur la phase 1, puis 203 ch sur la Clio 3 RS phase 2.




Le F4RT (version turbo du F4R), il équipera la Mégane 2 RS de 225 ch (230 ch sur la version F1 Team R26 et R26.R).


Sur la Mégane 3 RS, il s'agit toujours du vieux « moteur F » apparu sur les Renault 9 et Renault 11, mais dans cette ultime évolution (F4RT), il développe 275 ch.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.moteur-cleon-fonte.com
Vincent76

avatar

Masculin
Age : 27
Date d'inscription : 23/05/2011
Nombre de messages : 749

MessageSujet: Re: Ce que les Renault 9 et 11 ont apporté à l'automobile ?   Mer 29 Avr 2015 - 9:26

Merci pour cet article intéressant.
Je ne suis pas tout à fait d'accord en ce qui concerne la corrosion, mais bon je me base juste sur l'exemple de cinq voitures de proches avec lesquelles j'ai été familier: une R9, une R11 et trois R19 (dont une qui est ma voiture de tous les jours). En revanche j'ai constaté avec stupéfaction qu'un Scénic des toutes premières années peut rouiller de manière assez impressionnante au niveau des passages de roues arrières et bas de caisse, celui de ma mère était bien bouffé à ce niveau.
Un truc que j'ai toujours regretté sur la 19, c'est qu'il n'y ait jamais eu de version dotée d'un équipement comme dans la 11 Electronic, on pourrait même dire que c'est une régression du coup. Ce choix était sûrement dans la même logique de réduction des coûts dont tu parles, dommage.

_________________
* Renault 14 TS 02/79
* Renault 19 GTX 11/88
* Renault 19 RT dT 01/94
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ce que les Renault 9 et 11 ont apporté à l'automobile ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ce que les Renault 9 et 11 ont apporté à l'automobile ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ce que les Renault 9 et 11 ont apporté à l'automobile ?
» Ce que les Renault 9 et Renault 11 ont apporté à l'automobile ?
» Renault avec enseigne Renault Sport
» 2012 - [Lada] Kalina II
» Protection des dossiers de siège avant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum Renault 14 :: La communauté :: A part la poire, nos Renault-
Sauter vers: